A lire

message de la gendarmerie

Vols de pots catalytiques
"Le département de la Sarthe est confronté depuis plusieurs semaines à des vols de pots catalytiques/catalyseurs sur des véhicules stationnés sur la voie publique. Les automobiles visées sont majoritairement des Peugeot, Citroën et Toyota.

Mode opératoire des malfaiteurs: Après avoir repéré une voiture, les individus utilisent un cric pour lever le véhicule ou se glissent sous ce dernier puis sectionnent la ligne d'échappement au moyen d'une disqueuse portative ou d'un coupe-tube portatif.

Il n'existe pas de parade pour protéger son véhicule mais les riverains sont invités à entreposer leur automobile dans un lieu clos (garage).
Les voleurs sont susceptibles d'agir à plusieurs et si vous êtes témoin de ce phénomène, n'intervenez pas mais composez immédiatement le 17".

"Faux bitumeurs"
De "faux bitumeurs" sévissent en France depuis une quinzaine d'années. Ils proposent aux particuliers, par voie de démarchage, de l'outillage et des services dans des conditions illégales (travail non déclaré, tromperie sur la qualité, escroqueries...). 
Le mode opératoire est généralement le suivant. Un ou plusieurs individus se présentent au domicile des particuliers, parfois au siège des entreprises et sur les exploitationsagricoles. Ils proposent pour un prix très atrctif, de refaire un chemin ou une cour en bitume. Ils font croire au client potentiel qu'ils peuvent pratiquer un prix peu élevé car le goudron uutilisé est un surplus de chantier réalisé dans la région. Ils mettent en avant la rapidité d'exècution des travaux pouvant commencer dans un délai très court, voire dans l'heure qui suit le contact.
Losque les travaux sont réalisés, ils sont de qualité médiocre. Ils se résument souvent à l'application d'une fine couche d'un liquide prétendu être du bitume. Ce revêtement se dégrade très rapidement, ne résiste que peu de temps à l'usage et aux intempéries.
Ils peuvent également demander une vance de frais pour des travaux qu'ils ne viendront jamais réaliser...
Soyez vigilants

Au moindre doute, prévenez immédiatement la gendarmerie en composant le 17

Information retraite